Une Famille Ordinaire - José Pliya

 

 

 

Création : décembre 2005

Espace Puzzle à Caen

 

Mise en scène : Annie Pican

Distribution : Cateline Alteirac, Nicolas Camus, Leslie Evrard, Pierre Jean Pagès, Isabelle Quantin

Lumière : Thalie Guibout

Décor : Pascale Mandonnet

Son : Nicolas Girault

Costumes : Sophie de Cornières

Assistante de production : Alexandra Courtois

 

Tournée : Le Théâtre de St Lô, Le Théâtre de L’ Ephémère au Mans, La Ferté Bernard, La Scène Nationale d’Alençon Flers, La Renaissance à Mondeville 

 

Troisième volet / Une Famille ordinaire

1939 - 1945. La famille Abraham est une famille allemande, originaire de Hambourg, une famille luthérienne de la petite bourgeoisie. Une famille ordinaire. Il y a Oskar le père, à la retraite ; il y a sa femme Elga, la bonne cuisinière ; il y a leur fils Julius et sa femme Dörra, si belle, si amoureuse.

Il y a leur fille Véra qui nous raconte l’histoire de sa famille. C’est une famille

« normale », avec ses petites joies, ses petits secrets, ses petites frustrations et ses petits voisins avec qui on vit en bonne entente, sans problème.

La famille Abraham va traverser la guerre, de façon ordinaire : petites peurs, petits espoirs, petites délations, petit héroïsme, petits massacres…

 

« L´inconcevable à la porte de la maison ; des gens paisibles  pris dans la tourmente laissent le quotidien s´emplir insidieusement du silence des pas d´un fils soldat qui s´échappe. Surgissent d´indicibles peurs, d´indicibles folies, d´inavouables comportements jusqu´à faire naître cet étrange négoce entre Oskar en mal de vécu guerrier et Dörra désertée par l´amour : la guerre travaille la tête et le corps au corps à corps  à la démesure des évènements  augurant aussi parfois la métaphore brutale de nos lâchetés ordinaires… »