La Compagnie

Créée en 1970, la Compagnie théâtrale La Tripe de Caen, est devenue en 1982 une compagnie professionnelle. Le travail a été fondé dès le départ sur le jeu masqué et l’improvisation. Bon nombre de spectacles ont été des créations complètes à partir de textes originaux. Jean-Pierre Laurent en assura la mise en scène jusqu’en 1989.

 

En 1990, Annie Pican, jusqu’alors comédienne au sein de la Tripe, reprend le flambeau de la compagnie qui devient le Théâtre de la Rampe.

 

" Il s’agit de poursuivre l’expérience différente d’une pratique qui s’inscrit dans la continuité de son histoire ; un parcours nourri d’une réflexion à propos de notre actualité humaine et citoyenne et revisitée sans cesse par chaque auteur convoqué sur le plateau.


Nous ne faisons pas le choix définitif d’une écriture classique ou contemporaine lui préférant la mise en perspective de textes qui s’enracinent différemment dans l’Histoire.  Aristophane, Pérec, Jarry, Molière, Sternheim, Sophocle, Goll, puis Beckett, Crevel, Tourgeniev, Valletti, Musset, Brecht, Marivaux, Claudel, Pliya, Renaude, Schnitzler. Autant de propositions singulières avec le désir d’écouter la vie. Ce qui veut dire des choix éthiques et esthétiques fondés sur la conviction que le lieu théâtral ne peut être l’espace de la reconstitution mais qu’il engage  une interprétation symbolique des textes ; la scène étant le lieu de la métaphore de la vie. 

Attachés à la pratique théâtrale qui aide humainement à ouvrir les yeux sur le monde, peut-on parler d’un théâtre militant ontologique ? C’est-à-dire, inspiré de nos failles ? Ce théâtre-là est originellement politique."

 

 Bonsoir,
Je suis venue hier soir assister à la représentation de La Femme aux bulots
. Je voulais vous remercier d'avoir accueilli ce très beau texte, poétique, fin et d'une grande sensibilité. La mise en scène était touchante et le jeu était vraiment bon. Annie Pican a su faire renaître des particules d'enfance qu'une fois adulte, on a oubliées. Elle parvient à nous les faire partager avec humour et force d'âme. J'ai été transportée, dans mes propres ressentis enfouis, comme en écho. Les sentiments sont là, à fleur de peau, jamais trop étalés, toujours révélés et à la fois cachés par les mots. C'est un texte d'une très grande qualité, porté par une actrice touchante.
Encore merci,
Cordialement,

Sandrine Lalue, à la Boderie, le 15 ocobre 2016/

CREATION 2019/2020 

Oh les beaux jours

Samuel BECKETT 

 

Mise en scène et dramaturgie : Mathilde Heizmann Jeu et dramaturgie : Annie Pican

Vidéo et création musicale : Pablo Géléoc

Photographies : Tristan jeanne-Valès

Production : Théâtre de La Rampe

INFOS

 CREATION 2015 

La femme aux bulots 

 

Texte et interprétation : Annie Pican

Mise en jeu : Stéphane Fauvel

Scénographie et Lumière : Hervé Mazelin

Son : Olivier Lecce

Costume : Pascale Mandonnet

 

Prochaines dates : 

 

Samedi 3 mars 2018 à 20 h 30 
Le Dansoir. Ouistréham. 

 

Samedi 19 mai 2018 à 21 h

Ferme Musée du Cotentin. Ste Mère l'Eglise.